14 mars 2016

Série TV | Le retour de l'Homme sans Peur

Il y a quelques semaines, j’apprenais la diffusion de la saison 2 de Daredevil sur Netflix et là mon cœur s'est emballé... Une bonne occasion, pour moi, de venir vous parler de cette série Marvel qui a fortement marqué mon année 2015.



Synopsis : Aveugle depuis ses neuf ans à la suite d'un accident, Matt Murdock (Charlie Cox) possède des sens incroyablement développés. Avocat le jour, il devient le super-héros Daredevil lorsque la nuit tombe, afin de lutter contre l'injustice à New York, plus particulièrement dans le quartier de Hell's Kitchen, corrompu par la criminalité depuis sa reconstruction après l'attaque des Chitauris.
  





Daredevil était, dans mon cas, un super-héros pas très connu. Le seul souvenir que j'en avais, c'était celui laissé par la pâle interprétation de Ben Affleck dans le film du même nom. Bref, pas de quoi sauté au plafond !! J'ai donc démarré la série avec un certain apriori. Mais dès la fin du premier épisode, j'avais déjà oublié cette mauvaise image de Matt Murdock.

Dans cette première saison, notre héros n'est pas encore devenu Daredevil. Il débute avec une tenue de Ninja (moui pourquoi pas !!), rentre au petit matin couvert de blessures et complétement cassé (d'où le besoin d'une infirmière sexy et compatissante à domicile !!) et essaye, tant bien que mal, de garder son rôle d'associé (et celui de meilleur ami) avec Foggy (Helden Henson) le plus stable possible !!

Au fil des épisodes, on assiste à son évolution. Les flashbacks nous dévoilent son enfance difficile et permettent d'en apprendre un peu plus sur ce personnage énigmatique. Ce que j'ai apprécié c'est son côté héros brisé !! C'est tellement plus captivant de voir un super-héros malmené qu'un super-héros gominé à qui rien ne résiste mise à part un petit caillou vert (non je ne fais référence à personne en particulier !!).




Les personnages secondaires ne sont pas non plus laissés de côté et apportent également leurs pierres à l'édifice. Et que dire du grand méchant Wilson Fisk (Vincent d'Onofrio)... flippant serait le mot juste !!

Tout ce petit monde évolue dans une atmosphère sombre et violente car, oui, Hell's Kitchen est un quartier qui porte bien son nom et instaure un sentiment d'insécurité et de peur à ses habitants. Les scènes sont principalement tournées dans l'obscurité ce qui permet aux spectateurs de se mettre dans l'ambiance !! J'aime beaucoup ce qui s'en dégage car même si je ne suis pas une grande fan de combat, la mise en scène est captivante et offre une dynamique très intéressante à la série.



Vous l'aurez compris, j'ai dévoré cette première saison et je la recommanderais les yeux fermés (sans mauvais jeu de mots !!) à toutes personnes recherchant un bon divertissement pour la soirée.

Maintenant, j'attends avec impatience la suite, en espérant, que la saison 2 me tiendra tout aussi en haleine que la précédente. Il me tarde aussi de découvrir l'évolution du personnage de Karen Page (Déborah Ann Woll) qui termine la première saison non sans mal...

Rendez-vous donc le vendredi 18 mars sur Netflix !!

A bientôt ツ
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Entièrement d'accord avec toi pour cette série que tu m'avais d'ailleurs conseillée (ou plutôt vivement recommandée !!!).
    Moi aussi il me tarde de voir la suite. Bisous et bonne semaine.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails